BEGIN TYPING YOUR SEARCH ABOVE AND PRESS RETURN TO SEARCH. PRESS ESC TO CANCEL

Complexe

musesuniform-lestudiopierre-vestebleue

Du nouveau sur le blog, je vous écris mais je vous parle aussi. Une partie de mes textes seront désormais disponibles en audio. Je vous laisse découvrir le post.

Avez vous déjà été dans cette situation ou votre regard sur une partie de votre corps a changé juste après une certaine réflexion d’une personne sur celle ci?

Vous déjeunez avec vos amies un midi avant de reprendre le boulot. Vous allez de sujets en sujets, vous vous taquinez sur les habitudes et les manières des unes et des autres. Une ambiance enfantine règne. Des blagues volent de gauche à droite, lorsque l’une d’entres elles s’attaque à votre physique pour se défendre contre la blague que vous venez de lui lancer. « Parles pas toi, avec ton gros front la !» C’est pour rigoler, elle ne l’a pas dit méchamment, mais elle l’a quand même dit. Votre humeur joueuse se dissipe instantanément. Sa remarque vous pique, mais vous prenez un air sérieux en la fixant avec un regard qui en dit long. Elle comprend quelle n’aurait pas du et elle s’en excuse. Vous essayez tant bien que mal de finir le déjeuner dans la bonne humeur. Sa remarque n’aurait pas pu tomber mieux, vous portez vos cheveux en arrière, rassemblés en un chignon et vous commencez sérieusement à vous demander si cette coiffure que vous trouviez jolie ce matin dans la glace, vous va vraiment? Dans la cour de récré, des copines de classe vous faisaient déjà de petites blagues la dessus, vous en avez un mauvais souvenir.

Les autres jours vous ne vous coiffez plus comme ça, de peur qu’une réflexion de ce genre tombe encore. Vous évitez toutes les coiffures ou vos cheveux sont dégagés de votre front. Vous le faites, juste pour éviter les réflexions mais au fond vous vous trouvez si jolie les cheveux plaqués et tirés en un chignon. Enfin maintenant, vous en êtes plus vraiment sure, vous en doutez, et vous finissez par vous en faire une raison et vous persuader qu’il est vraiment trop présent ce front.

Ca y est, vous êtes complexée du front.

Vous ne l’aviez jamais remarqué avant que vos petits camarades de classe se moquent de vous. Vous ne vous posiez même pas de question, ne vous demandiez pas si vous étiez jolie ou non. Vous n’aviez simplement pas conscience de votre apparence jusque là. Mais après les moqueries, votre regard dans la glace chaque matin, lorsque votre mère vous coiffait, a changé.

Vous aviez réussi à l’oublier ce front jusqu’a aujourd’hui. Et voila que certaines angoisses remontent à la surface.

Voila comment la plupart des complexes naissent. Ils ne viennent généralement pas de nous mais bien des autres.
On subit déjà cette intense pression médiatique ou les corps de femmes parfaites sont exhibés. A la télévision, dans les journaux, sur les réseaux, on assiste a une dictature du parfait et a la consommation de certains produits pour atteindre cette perfection. On a du mal, à se sentir « bombastique »quand on ne voit que des corps de filles ou d’hommes qui ne ressemblent pas au notre. On se crée des complexes, bien souvent absurdes et avec ceux ci on perd, un peu tous les jours des bouts de notre confiance en soi.

Imaginez ce petit garçon ou cette petite fille a qui on répète sans arrêt qu’il est un peu trop « noir » . Les parents, les frères et soeurs, ses tantes de passage à la maison le lui répètent assez souvent. Chaque fois qu’il croisera son regard dans le miroir, il se fera cette réflexion. Il grandira avec ce complexe d’être trop noir et sa personnalité en sera imprégnée.

Les mots jouent un rôle important dans la construction de notre personnalité. Faites attention à ce que vous dites, aux remarques que vous faites. Vous pensez souvent aider certaines personnes par vos remarques alors qu’en réalité c’est tout le contraire. Ne dites pas tout et n’importe quoi, même sur le ton de la plaisanterie. Un enfant a qui on répètera qu’il est beau, qu’il a de beau cheveux, qu’il a une belle couleur de peau, qu’il est intelligent aura beaucoup plus de chance d’avoir une bonne estime de lui même plus tard. Dans ses rapports avec les autres, cela se ressentira, il se sentira à l’aise et bien dans sa peau.
C’est pareil pour la relation de couple. Si votre petit(e) ami(e) ne vous fait jamais de compliments, ou très peu, ne vous dit presque jamais qu’il vous aime, cela affecte d’une manière ou d’une autre l’opinion que vous avez de vous. Vous vous sentez moins bien. Comme si votre valeur e, était diminuée. Et si en plus, il ou elle ne fait que souligner les défauts que vous avez, votre confiance en vous en prends un coup.
N’hésitez pas à faire des compliments à vos enfants, mais aussi à vos proches. Vous savez à quel point un compliment fait plaisir. Il égaye parfois une journée qui avait mal commencé. Il vous rebooste et même plus encore.

N’accepter pas que l’on vous complexe. Soyez plus fort(e) et arrivez à faire abstraction de toutes ces choses qui vous rendent malheureux (ses). Et de grâce si vous n’avez rien a dire de constructif, taisez vous.

Vous ai t’il déjà arrivée une chose similaire ? Si oui, n’hésitez pas à me le dire en commentaire, dites moi comment vous avez réagit. Quelle est la source de vos complexes?

 

Je porte une veste d’un créateur découvert il y a peu. Le studio Pierre J’adore cette veste, ces manches larges, volantes, Elle se suffit a elle même, un pantalon sobre et de petites chaussures et c’est tout ! N’hésitez pas a faire un tour sur leur site, la nouvelle collection est terrible. Du feu !
Bises.

musesuniform-lestudiopierre

le-studio-pierre-musesuniform

lestudiopierre-musesuniform

musesuniform-lestudiopierre-veste

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked