Challenge myself with Desigual

DSC_0873-Modifier-Modifier

J’ai de moins en moins de limites. Plus je grandis et plus les choses me semblent possibles. Mon esprit est plus ouvert, je réagis différemment. Je m’assume plus. Je me connais mieux, je m’écoute plus et je fais de meilleurs choix . Les vêtements que je n’aurai pas su porter hier, ceux devant lesquels je restais perplexe, m’attirent et animent mon imagination aujourd’hui. Je fuis les looks faciles, pas que je n’en propose jamais mais j’essaie d’avoir le plus possible une pièce qui sorte du commun. J’essaie un peu plus à chaque fois de sortir de ma zone de confort. Ce changement ne s’arrête pas qu’aux vêtements. Il y a un lien très étroit entre l’évolution psychique d’une personne et la manière dont elle choisit ses vêtements. Je le remarque aussi dans ma vie en générale. Aujourd’hui j’ai décidé de vivre entre Abidjan et Paris. Décision que n’a pas été facile à prendre au début. Même si je suis née et ai grandi en Cote d’Ivoire, le blog s’est construit à Paris et une partie de moi également. Mes repères et mes activités de blogging on été parisiennes jusque la. Du jour au lendemain je m’installe dans mon pays d’origine et je découvre un nouveau marché, une nouvelle manière de communiquer, de nouvelles possibilités mais de nouvelles inquiétudes aussi. Il faut faire table rase ,réfléchir autrement, recommencer tout à zéro en quelque sorte mais surtout continuer d’évoluer malgré la situation dans laquelle on se trouve. Il y a quelques années, je n’aurai pas été capable de prendre une telle décision. Mais aujourd’hui je suis différente et je me sens encore plus en accord avec moi même, avec ce que je désire. Le fait de rentrer en Cote d’Ivoire me tient à coeur et ne pas tenter l’aventure me ferait passer à coté de quelque chose d’important. Je n’ai plus peur. Du moins plus autant. Plus je prends de l’âge, mieux je me connais, mieux je connais mes limites et je sais mieux que personne que je peux dépasser ces limites et m’en construire d’autres dont je m’affranchirai dans quelques années. Je préfère échouer que ne jamais avoir oser. Et puis, je trouve cette peur saine et normale. Elle me pousse à trouver des moyens pour arriver à mes fins. Sachez vous faire confiance, soyez  concentrés sur vos objectifs, ne vous laissez pas décourager par les avis des uns et des autres. Ma collaboration avec Désigual illustre un peu ce changement de mentalité. Il y a quelques années je n’aurai sans doute pas pu porter ce legging. Malgré le fait que l’imprimé me plaise je n’aurai tout simplement pas su comment l’associer et j’aurai trouvé risqué de vous proposez un look avec cette pièce mais aujourd’hui c’est justement ce risque qui me motive. J’ai besoin d’avoir du challenge dans mon quotidien. J’aurai pu choisir d’autres pièces plus simples et que l’on peut aisément marier mais je n’en voyais pas l’intérêt. Il fallait faire quelque chose qui colle avec mon état d’esprit actuel. Comme je vous le disais plus haut, j’ai comme l’impression d’avoir passé un cap. Mais limites ne sont plus. Gardez en tête que c’est vous et votre allure qui font le vêtement et non le contraire, arrêter de vous imposer des limites. Allez au bout des choses et vous avancerez plus vite.  J’ai été agréablement surprise de trouver autant de pièces qui me plaisent chez la marque qui a d’ailleurs opéré quelques changements dans ces coupes et design. Le dernier défilé lors de la fashion week en est la preuve. L’imprimé est toujours aussi fort mais les pièces sont plus modernes. Je vous ai d’ailleurs fait une liste des coups de coeur que j’ai eu sur le site. J’espère qu’elle vous plaira.

N’ayez pas peur de grandir, de vous connaitre, mieux vous vous connaissez et plus aurez les clés pour être heureuse et heureux dans votre vie. Ce n’est que comme cela que l’on peut se réaliser.

Glow up !

mesdemoiselles-carel-musesuniform

Du street style à la parisienne …

Mesdemoiselles Paris, une marque que vous connaissez déjà peut être. Du volume, du drapé, du mouvement. Les matières peu communes et les couleurs sont celles que j’aime le plus. A tout cela s’ajoute une couture parfaite. Une marque à suivre de très près. Un coup de coeur pour ces chaussures. Merci Carel, de mettre un peu de magie dans nos pas.

Des bisous.

Grand train

musesuniform-grand-train

Une petite visite en amoureux à Grand train Paris et nous revoilà ressortis avec quelques clichés . Pas besoin de vous dire que c’est l’un  des meilleurs spots de Paris pour shooter en ce moment. Les trains désaffectés, mis sur leur 31 donnent du cachet et nous plongent dans un univers bien particulier que j’adore. Allez-y, il y a pleins d’activité sympa, pleins de bonnes choses à manger ( On s’est régalés chez Jules et Shim) !

Merci à mon Homme pour ces belles photos !

Sade by Guirazzi & Musesuniform

_L6A9628

Je vous présente L’ensemble Sade que j’ai imaginé pour la collection caméléon de Guirazzi. Lorsque la marque m’a contacté en me demandant de créer un modèle pour leur collection, j’ai été agréablement surprise. Je ne porte pas vraiment de Wax, voire pas du tout. Ni de tenues avec du pagne ou des motifs Africains, mais je l’ai vu comme un défi. Le deal était de créer en adéquation avec mon style, mes inspirations qui vont de la haute couture à un style casual, passe partout mais avec ce côté chic. En partant de plusieurs idées on a créé Sade. Un haut court, aux manches découvrant les épaules et un short taille haute