BEGIN TYPING YOUR SEARCH ABOVE AND PRESS RETURN TO SEARCH. PRESS ESC TO CANCEL

Une nuit au Narcisse Blanc

lenarcisseblanc-musesuniform

Nous avons passé une nuit au Narcisse Blanc, une douce nuit.

L’hôtel entièrement pensé autour de Cléo de Mérode, danseuse et muse de son temps, se décline en camaïeux de Rose, de blanc cassé, de doré et de noir. Une jolie association de couleurs très douces qui nous plonge dans état d’apaisement. Les chambres, différentes mais similaires en même temps, procurent toutes cette impression d’être unique, d’être un peu seuls au monde… Le moindre détail du sol au plafond est travaillé et rappelle le narcisse, d’où le surnom de Cléo de Mérode : « Joli petit Narcisse ». Le son y est feutré, comme cette impression d’être sous l’eau, de ne percevoir aucun bruit. Un calme rassurant. On se croirait dans un endroit ou le temps semble suspendu. Avoir cette sensation dans Paris, ou les jours s’enchaînent s’y vite, ou tout va beaucoup trop vite qu’on en oublie de de prendre du temps pour soi, est rare. C’est appréciable.

La hauteur sous plafond des chambres donne le sentiment d’une immense liberté. Le spa de l’hôtel, privatisé pour ses clients est un cocon, on prend plaisir, on s’y détend et on oublie tout ce qui nous entoure, on se ressource. On a vraiment adoré. Le matin, un petit déjeuner gourmand et copieux nous attendait. Un vrai régal.

Merci a l’hôtel de nous avoir si bien accueillis. Mention très bien pour l’accueil du personnel qui n’a pas cessé d’être aux petit soins jusqu’à notre départ.

Si vous êtes de passage sur Paris et que vous chercher un hôtel pour se ressourcer, allez y. Vous ne serez pas déçus.

DSC_4045

lenarcisseblanc-hotel-paris-musesuniform

lenarcisseblanc-leshommesheureux

DSC_4056

DSC_4030

DSC_4050

DSC_4087

DSC_4044

musesuniform-lenarcisseblanc

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked